AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Nouveau chapitre, la Mafia !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
John Mazashi
Commandant
Commandant
avatar
Messages : 341
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 25

Fiche Personnage
Dorikis: 1500
Pouvoir(s): Haki de l'Armement
Renommée: [Peu Connu]

MessageSujet: Nouveau chapitre, la Mafia !   Sam 9 Nov - 13:46


Promo !

Le vent du large caressait la peau du Lieutenant qui était positionné sur le devant du navire, observant tranquillement l'horizon. Le petit matin se levait et le marine pouvait dès à présent apercevoir loin devant lui la petite forme de l'île du QG de South Blue. Il avait hâte de faire son compte rendu pour enchaîner sur une nouvelle mission... Et cette mission, il l'a connaissait déjà ! Les informations qu'ils avaient pu soutirer au petit blondinet s'étaient avérés très intéressante. Pour résumer le tout, son ancien agresseur n'était qu'un petit pion parmi tant d'autre, il jouait les caïds et était chargé de soutirer de l'argent à des petits commerces présents sur l'île. Une fois le travail fait, il devait se rendre dans un bar pour ensuite les donner à un de ses supérieurs. C'est là où John allait jouer son rôle ! Après tout, il était blond et le boxeur allait donc devoir jouer le rôle d'un infiltré pour soutirer de nouvelles informations sur cette branche de la mafia... Savoir à quel point ce réseau était pourri. Cependant, le caïd avait pu lui donner une bonne information... Les membres de son groupe ont une pieuvre tatouée sur un membre de leur corps.
Ses jambes tremblaient d'excitation à l'idée de se rendre sur les lieux du rendez-vous pour donner une petite correction à ces pourris... Le seul hic, était qu'il allait devoir convaincre son Colonel de le laisser agir comme bon lui semblait... Il secoua sa tête de gauche à droite pour chasser ses pensées *Tout va bien se passer mon vieux ! Tu vas pouvoir te défouler comme il se doit !* Il tourna les talons et quitta le pont du navire pour prendre la direction de ses locaux où il rassembla ses affaires et se dirigea à la douche pour effectuer sa toilette. Une fois terminée, il passa à l'atelier rasage et termina ensuite de se préparer. John se rendit ensuite dans la salle des communications où il passa un appel au Colonel pour prendre un rendez-vous. Celui-ci fut fixé aux alentours de dix heures.
Lorsque son navire accosta au port du QG il devait être aux alentours de neuf heures et demie. Ayant une petite marge de manœuvre devant lui, il se rendit dans un café et décida de s'offrir une petite collation digne de ce nom ! Un cappuccino (eh oui maintenant qu'il enquête sur la mafia c'est un autre homme !), deux croissants, un cake aux raisins et pour finir un petit verre de jus d'orange. Prenant garde de ne pas se mettre en retard, il ingurgita illico son petit caprice matinal et se mit en route pour le bureau de son supérieur.


*Toc Toc*

« Entrez, c’est ouvert. »

«John poussa la porte et entra. Mon Colonel, j’apporte avec moi de bonnes nouvelles ! »

« Tiens donc, c'est réciproque Commandant Mazashi ! Le Colonel avait insisté sur l'intonation du grade, le boxeur fronça les sourcils faisant mine de ne pas comprendre et patienta que son supérieur continua son discours. Tu viens de monter en grade, je sais que tes objectifs ne sont pas en South Blue et que tu souhaites prendre la mer pour combattre le mal au coeur de la route de tous les périls, là d'où tu viens... Je me suis donc permis d'envoyer ton dossier au QG de la marine pour demander une réaffectation dans un milieu plus hostile, là où ils auraient besoin d'un coup de pouce. J'ai donc eu une réponse ce matin juste avant ton arrivée, pour me dire qu'un navire viendra bientôt te chercher pour te conduire dans ta nouvelle base. Alors, Heureux ? »

Les mots ne voulaient pas sortir de la bouche entrouverte de l'ex-Lieutenant... Il avait pris assez de galon pour réussir à s'échapper de South Blue et se diriger dans un endroit qui valait la peine d'être vécu ! Son rythme cardiaque s'était tout à coup accéléré et une soudaine envie d'exprimer sa joie lui remontait par la trachée, mais il ne se permit qu'un hochement de tête et de saluer son supérieur en guise de remerciement.

« Bien, maintenant je t'écoute de quoi voulais-tu me parler ? Comment s'est déroulée ta mission sur Baterilla ?

« Alors, le navire qui avait été signalé par les habitants de l'île, a été coulé et les pirates capturer ou tué en cas de résistance. Nous avons ensuite fait une ronde du village et nous sommes tombés nez à nez avec Antherel Tsurumi la très renommée lo... »

« Logia de la glace... Interrompit le Colonel. Vu que vous êtes en face de moi, dois-je comprendre que vous êtes arrivé à la neutraliser ? »

»John secoua négativement la tête Nous n'avions pas de matériel approprier pour nous battre face à des adversaires de cette trempe. Cinq de mes marines y ont laissé la vie, tandis que quatre autres ont été mortellement blessés... Nous avons pu nous en sortir de justesse grâce à un coup de poing que je lui ai asséné dans l'estomac qui l'envoya valser dans au travers d'un mur. Cependant, nous n'avons pas réussi à retrouver son corps ce qui veut dire qu'elle est toujours en vie... »

« C'est très regrettable, je vais me charger de communiquer la présence d'un tel adversaire sur notre mer auprès des différentes bases marine de South Blue pour qu'ils agissent en conséquence. Par contre... Il y a quelque chose qui me chagrine, comment as-tu réussi à envoyer valser comme tu dis un Logia ? »

« John se permit un sourire et lui montra son poing. Il me semble que j'ai réveillé une capacité, il me semble qu'il s'agissait tout comme mon père du Haki de l'armement, une lueur rouge s'était formé tout autour de mon bras avant l'impact contre la pirate. Le Colonel était resté de marbre devant les mots du nouveau Commandant, il voulait une démonstration et ça se lisait gros comme une maison sur son visage. Ne voulant pas parler de sa nouvelle technique qu'il ne savait pas comment réutiliser... Il enchaîna. Alors que je combattais, une certaine personne a failli m'asséner un coup fatal en me prenant par surprise, mais le Lieutenant Lioness est arrivé in extremis et m'a sorti de cette mauvaise passe. »

John lui déballa tout ce qui s'était passé sur l'interrogatoire et il lui émit son envie de se rendre sur l'île pour partir à la rencontre de cette organisation de l'ombre...

« C'est très troublant ce que tu me dis... Il me semble avoir déjà entendu quelque chose se rapprochant avec un tatouage d'une pieuvre, mais je ne me souviens pas de ce dont il s'agit... En tout cas, si les habitants payent une taxe envers ce groupe de personnes il faut trouver les saletés de pirate qui exerce une cette atrocité, pour que les habitants ne nous aient rien dis, c'est qu'il doit y avoir quelque chose de malsain derrière tout ça... Tu as carte blanche, fais donc comme bon te semble, mais garde ce Denden mushi sur toi pour que je te tienne informée sur ton départ, me suis-je bien fait comprendre ? »

« Oui mon Colonel, je vais résoudre cet affaire aussi vite que possible. »

Le Colonel lui donna donc un escargophone ainsi qu'un papier lui fournissant l'accord de son supérieur dans toutes les actions qu'il entreprendra. Le boxeur tourna les talons, sorti du bureau et s'empressa de se diriger au port. Une fois arrivés à destination, John monta à bord de son navire et s'empara d'un sac à dos où il y mit des affaires de rechange. Le petit caïd était attaché au mat principal du navire, pieds et poings liés. Le Commandant s'empara de l'homme et le positionna sur son épaule comme un sac à patate et descendit du navire. Il avertit ses hommes qu'il ne serait pas de retour avant quelques jours et que du fait de son absence le Lieutenant Tia H.Lioness était la nouvelle capitaine de son navire, il sélectionna trois de ses soldats encore en forme qui le suivirent avec un sac à dos où était positionné des affaires civiles.
Pour garder une couverture et ne pas attirer l'oeil, ils ne pouvaient pas voyager et débarquer sur l'île habillée en soldat du gouvernement... Ils montèrent donc à bord d'un navire marchand alors accosté au QG et leurs donnèrent l'ordre de mettre le cap en direction du Royaume de Bliss...
Une fois en route, il expliqua la situation à ses hommes et fit parler le mini caïd qui leur expliqua que le rendez-vous était fixé dans une journée, dans une maison où une pieuvre est taillée dans le bois de la porte. La maison était située dans une étroite ruelle où au coin de la rue se trouvait un fleuriste d'un côté et de l'autre une boulangerie. Certes précis, mais John ne connaissant pas la superficie du royaume avait un peu peur...
Ils arrivèrent en fin de journée sur les lieux et prirent donc une chambre dans une auberge pour y cacher le caïd et ensuite ils purent donc se séparer pour inspecter l'immensité du royaume de Bliss... En effet l'île n'était pas très petite, la ville prenant la majorité de la superficie ils allaient avoir besoin d'un petit coup de pouce pour trouver la porte malgré les indications qu'avait pu leur donner leur otage.
Alors que le marine marchait tranquillement dans une ruelle avec son habit de civil, regardant de gauche à droite et n’étant pas attentif à ce qui se passait devant lui. Il percuta une demoiselle qui était préalablement de dos.


« Gêné, il se passa la main droite dans les cheveux et arbora un sourire de culpabilité. Oups, veuillez m’excuser… Je regardais dans une autre direction, j’espère que je ne vous ai pas fait de mal ? Ah et pendant que j’y suis, je recherche une boulangerie… Savez-vous où puis-je en trouver une ? »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Date d'inscription : 05/10/2013

Fiche Personnage
Dorikis: 400
Pouvoir(s): Yuki Yuki no mi
Renommée: Peu Connu

MessageSujet: Re: Nouveau chapitre, la Mafia !   Dim 10 Nov - 0:01


Neige en ville

Et voilà... J'sors d'un lieu des plus tranquille et calme qu'est la campagne. Et l première chose que je trouve avec ma barque, c'est une grande île avec une grande ville ! D'un côté c'pas mal parce que je pourrai sûrement y trouver quelques personnes pour se battre. Après tout, ils traînent tous dans un coin plutôt sombre ceux qui veulent se battre. Cependant je sais où je vais, et c'est plutôt bien. Royaume de Bliss. J'l'ai vu dans un livre d'histoire. Il est grand et il est facile de s'y perdre. Le reste n'est pas intéressant pour c'qui est de maintenant, puisque c'est de l'histoire. En tout cas, les descriptions et l'île en elle-même s'ressemblent. En les voyant, j'ai même décroché un :


Waaaaw ! C'est quand même magnifique nya ! J'me demande combien il y a d'habitants maintenant nya ! J'ai hâte de voir tout cela nya !

En tout cas, j'n'attendis pas plus longtemps pour aller sur l'pont du navire de croisière. C'pas mal et plutôt imposant comme navire ce truc. Le capitaine se mit à hurler à ses hommes d'préparer la mise à quai, c'qui était plutôt normal. Et m'oilà donc sur l'île, à m'dire que mon aventure commence enfin ! Celle solo, pas  le reste. Et qu'est-ce qu'il fait bon ! C't'incroyable de se dire que je s'rai seule cette fois ! Incroyable de s'dire que j'allai voir plus de monde que prévu, me faire peut-être d'autres potes ! Des Nakamas sur lesquels compter ! J'étais toute excitée ! Alors j'sortis directement pour aller voir au niveau des personnes pouvant s'battre. La majorité d'entre elles d'vait être dans les ruelles sombres. On dit souvent qu'es gens comme ça arpentent c'genre d'endroit. C'est pourquoi j'ai pas réflléchi et j'me suis mis en quête d'adversaires... Mais j'm'attendais pas à voir  une ville aussi grande. Si grande que j'me suis perdue... J'me suis perdue pendant que l'temps défilait. Alors j'ai d'mandé mon ch'min. On m'demanda si j'étais sûre d'y aller, j'affirmai que oui. Alors un vioque se mit à m'indiquer le ch'min. C'tait plutôt simple en fait. Le remerciant avec la honte au visage, j'tournais à droite pour continuer tout droit... Et là j'me suis à nouveau perdue. Alors j'me suis arrêtée. Et là qelqu'chose m'percutai. J'me retourne pour voir un homme... UN HOMME ! J'me mis à paniquer. L'était là pour me  faire du mal ? P'tête que c'était quelqu'un qui voulait aussi s'battre avec les poings ? Alors llà ça posait aucun problème ! J'étais dispo pour c'genre de chose. 'tout cas il s'excusa. La moindre des choses ! Mais nan ! Il voulait pas s'battre ! Il voulait bouffer du pain ! C'pas croyable de s'perdre dans un endroit pareil !

MEEEEEERDE NYAAAA ! J'suis  perdue aussi nya ! S'tu veux on la cherche ensemble ta boulang'rie nya ! Mais tu  m'touches encore une fois j'te défonce la gueule nya ! J'suis là pour provoquer des gens en combat aux poings, mais y a personne nya ! 'fin j'me suis perdue dans la ville nya. J'pensais pas qu'elle s'rait aussi grande nyaa. J'ai lu des livres dessus nya. J'imaginais pas ça aussi grand nya ! J'vais m'excuser auprès de l'auteur envers lequel j'me suis moquée nya... Moi c'est Jenn Beats nya ! J'étudie l'Histoire, et j'adore l'archéologie nya. Surtout en bouquin nya. Toi c'quoi nya ?

J'attendais la réponose de ce type que j'connaissais pas. Après tout, peut-être  était-il connu. Maint'nant, se dire que j'étais entrée dans un merdier pas possible. Ça je n'avais pas pu l'prévoir. Il faut toujours faire attention à qui on s'adresse dans les grandes villes pourtant. Mais moi j'me dis que pour connaître des gens, il faut les rencontrer. Et pour ça, il faut que j'leur parle.


©Codage / Never-Utopia ~ Alzufen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Mazashi
Commandant
Commandant
avatar
Messages : 341
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 25

Fiche Personnage
Dorikis: 1500
Pouvoir(s): Haki de l'Armement
Renommée: [Peu Connu]

MessageSujet: Re: Nouveau chapitre, la Mafia !   Lun 11 Nov - 16:18


Welcome

Une étrangère comme lui dans une ville où le nombre d'habitant dépassait l'entendement... Il ne devait pas avoir beaucoup de chance en cette soirée grandissante. Alors que le boxeur écoutait attentivement les paroles de son vis-à-vis, il ne put s'empêcher de rigoler de désespoir. Cependant, un mot que la civile venait de dire le fit descendre de son nuage. *Tu veux te battre hum ?* Peut-être pouvait-il l'emmener avec lui, après tout s'il allait rencontrer des pirates... Il devrait certainement devoir faire usage de ses poings, mais quelque chose le chagrinait. Pourquoi une demoiselle, étudiante en histoire et archéologie désirait-elle se battre à main nues avec des personnes qu'elle ne connaissait pas ? John se gratta la tête sur ces dernières pensées et il décida d'arrêter de la fixer pour commencer à répondre à sa question.

« Enchanté Jenn, moi c'est John Mazashi et... Je suis actuellement en mission pour mon travail ! Le boxeur fit un mouvement de tête de gauche à droite pour regarder si personne ne les regardai, mais en même temps il se questionnait sur le fait de faire intervenir une civile dans sa mission. Il allait devoir la protéger et s'assurer que rien ne lui arrive, hors il ne savait lui-même pas ce qui l'attendait. Il fallait que le marine prenne une décision et rapidement, sans attendre davantage il se lança. Je ne travaille pas dans une boulangerie rassure toi. Il se rapprocha de la demoiselle et baissa le ton de sa voix. Tu m'as l'air sincères quand tu me dis que tu désires te battre et je pense que l'endroit où je me dirige il va y avoir un peu d'action. Ça se trouve dans une maison avec une pieuvre au milieu dessiné ou gravé dessus je ne me souviens plus exactement de quoi il s'agit. Elle est située dans une petite ruelle encadré par d'un côté une boulangerie et de l'autre un fleuriste, t'es tenté d'me suivre pour botter quelques fesses ? »

En attendant la réponse de la jeune Jenn Beats, il continua son inspection des lieux. La luminosité du soleil disparaissant, il ne restera bientôt que la lumière des lampadaires pour les aider... Ce qui n'allait pas être une partie de plaisir et le Commandant devrait très certainement renoncer à ses recherches pour aujourd'hui. Les ruelles se ressemblaient toutes, comme si les maisons et diverses habitations, commerces avaient été construit dans un quadrillage parfait. S'en était bluffant, puis petit à petit, John vint à poser de nouveau les yeux sur la sur civile qui lui tenait compagnie. *Jenn Beats...* Son nom résonnait dans la tête du marine, l'avait-il déjà entendu quelque part ? Non cela ne lui disait rien et si elle n'était pas dans la piraterie, c'est qu'elle était une potentielle combattante du mal ! John se permit un petit sourire et il allait enchaîner pour lui demander son avis sur ce qu'elle pensait de la marine lorsque son escargophone se fit entendre.

*Polop polop polop polop... Polop polop... Catcha*

« Du nouveau ? »

« Oui mon Commandant ! Law et moi-même venons de trouver la ruelle en question, prenez la direction de l'ouest et vous tomberez normalement sur un grand insigne d'un fleuriste éclairé ! »

« Très bien, je suis accompagné, restez en embuscade nous allons inspecter les lieux. John se retourna en direction la demoiselle et lui dit. En avant l'action ! »

Sur cette dernière phrase, le Commandant partit au trot dans la direction indiquée par son soldat et chercha l'insigne d'une fleur à chaque intersection. Comment se repérer dans la nuit sans boussole ni autres instruments bizarroïde ? Simple souvenir de lorsqu'il se trouvait sur le navire qui l'avait conduit au Royaume de Bliss, il s'était remis dans la position du navire lorsqu'il avait amarré. En regardant la mer positionné dès alors derrière lui, cela était devenu un jeu d'enfant de s'élancer dans la bonne direction.
Ce n'est donc que quelques minutes plus tard que le Commandant aperçut le sigle du fleuriste. John ne rechercha pas son soldat et s'enfonça immédiatement, non plus en courant, mais en marchant tranquillement cette fois-ci dans la ruelle adjacente. Lorsqu'il arriva à la porte en question, il fit face à la demoiselle et tendit les bras pour l'inciter à ouvrir la porte.


« Les demoiselles d'abord, comme le veut la courtoisie ! »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Date d'inscription : 05/10/2013

Fiche Personnage
Dorikis: 400
Pouvoir(s): Yuki Yuki no mi
Renommée: Peu Connu

MessageSujet: Re: Nouveau chapitre, la Mafia !   Mar 12 Nov - 1:07


Une mission pour taper !

Incroyable j'vous dis ! Le type s'appelle John Mazashi !! Et il était en mission ! Ça sentait l'action à plein nez j'vous l'dis ! Alors j'ai quand même hésité hein ? Un type en mission, j'pouvais bien me r'trouver ligotée et livrée aux pires personnes. Après j'm'en fous, j'suis un logia, donc j'pourrai m'barrer direct. Alors ce post, j'l'ai accepté, même s'il ne m'regardait pas du tout. Pourtant j'avais hoché la tête pour affirmer sa question. 'tout cas, les ruelles sombres, ça plaît pas à la jeune fille que j'suis. Au départ c'tait juste pour trouver quelqu'un pour se battre. Rien d'plus. Alors j'ai décidé d'y aller plus franco. Tabasser des gens... Si c'tait pour une mission, alors j'allai avoir b'soin de mes armes. Les poings, c't'uniquement pour les matchs amicaux. Le reste ça dépend des ennemis. J'ai pointé mon pouce vers moi, avec un sourire aux lèvres. J'étais fière j'vous jure ! Et j'lui ai dit :

Ouaip nya ! Au départ j'combats n'import'qui en combat aux poings nya. C'juste amusant et après j'me barre nya. C'pour m'amuser, j'déteste frapper des innocents nya. Alors j'le fais avec des gens qui partagent ma passion nya ! Alors j'accepte ta demande nya ! C'juste que j'dois te prév'nir nya ! J'suis une fille-neige nya ! Pas b'soin d'te mettre en bouclier d'vant moi si y a des balles, elles me font rien nya !

D'un côté, ça permettait d'être clair sur le point du sacrice inutile, nan ? Moi j'pense que oui. J'voulais pas qu'un type prenne un projectile à ma place alors qu'il n'y aurait eu aucun mort. J'l'aurai eu mauvaise sinon. C'pourquoi j'préférais pas prendre de risques. Ce John, même si c'tait un type mystérieux, j'l'aimais bien. J'ai r'marqué qu'il faisait partie d'la Marine. Faut dire que les escargophones sont bien décorés d'leur côté. Mais j'm'en moquais ! J'avais pas hurlé qu'j'étais pirat ! Alors il pouvait pas s'en douter ! Pas encore en tout cas. Alors j'allais aider la Marine à tabasser des gens ? C'tait une idée intéressante quand même maint'nant qu'j'y pense. J'ai bien fait d'accepter ce p'tit boulot. Dans ma p'tite tête, c'tait l'extase totale. J'avais un rôle à faire. J'avais les étoiles dans les yeux tell'ment ça paraissait irréel. Alors j'l'ai suivi après le coup d'fil. Il f'sait noir mais on dirait qu'il s'en foutait. Il se dirigea vers un endroit, et j'faisais que e suivre. Et on a trouvé le bâtiment ! C'tait incroyable ! Il se r'trouve bien dans cette ville finalement ! Il pourrait faire guide un jour ! Lorsqu'on arriva vers la porte, il l'ouvrit et me proposa d'entrer en preum's ! Un vrai gentleman ! C'bizarre de voir ça, parce que j'suis pas quelqu'un d'habituée à ça. J'parle plutôt mal et j'suis plutôt  du genre à frapper avant d'cogiter. Mais c'est toujours plaisant d'recevoir autant de bonne chose. J'devrai lui faire un câlin, mais j'pense qu'il le prendrai mal,c'normal après tout. Alors j'me suis retenue de le faire ce câlin. Par contre, j'aimais pas rentrer dans les lieux que j'connaissais pas. C'pour ça que j'préfère savoir si on risque notre peau ou pas.

NYA !? Y A QUELQU'UN YA ?!

Faut que j'le dise à l'autre, mais j'pense que s'il voulait que j'fasse autre chose, il aurait du m'prévenir. Moi j'savais pas ce qui allait nous tomber d'ssus. Mais j'ai pas le sens de la discrétion. Alors j'fonce dans l'tas, et si ça marche c'est tant mieux. Sinon, bah c'tant pis. Y a un silence pesant dans c'te maison ! C't'incroyable ! Puis un truc est tombé du plafond. Et là j'ai hurlé comme une fillette. J'pense qu'j'ai eu la peur d'ma vie. Non pas qu'j'ai pas vu le truc tomber, mais plutôt qu'il m'ait frôlé l'dos.


©Codage / Never-Utopia ~ Alzufen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Mazashi
Commandant
Commandant
avatar
Messages : 341
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 25

Fiche Personnage
Dorikis: 1500
Pouvoir(s): Haki de l'Armement
Renommée: [Peu Connu]

MessageSujet: Re: Nouveau chapitre, la Mafia !   Sam 1 Mar - 16:07


Rahlalala…

*Une fille neige… Qu’a-t-elle bien voulu dire par là ?* Ne pas craindre les balles ni les coups, une sueur froide se fit ressentir dans le creux de son dos. L’image de Tsurumi le sorbet glacé apparu dans son esprit, John n’avait jusqu’à ce jour rencontré qu’une seule personne capable de réaliser les dires de cette dénommé Jenn Beats. *Et si… NON !* Le marine secoua la tête de gauche à droite énergiquement, il n’avait aucune envie de refaire face à ce genre de personne.
C’est donc sans attendre davantage devant cette porte que la demoiselle au franc-parler empoigna la poigné et fit une entrée fracassante à l’intérieur de la caverne. Le marine resta bouche-bée sur le pied de la porte, « normalement » lorsqu’on entre dans un endroit inconnu, il est de coutume de saluer les personnes déjà présente par un simple bonjour. Ou en l’occurrence à cet instant précis d’un petit « Bonsoir », mais au lieu de ça Jenn cria et se fit irrémédiablement remarqué.
Etant toujours à l’extérieur et n’ayant qu’un bref aperçu visuel de la pièce, John tendit l’oreille pour savoir ce qu’il se passait. Aucun son ne parvint jusqu’à ses oreilles, il allait faire un pas lorsqu’une petite boule tomba à ses pieds. Sa compagne avait dû ressentir sa présence puisque le cri qu’elle laissa échapper de ses lèvres faillit casser les carreaux du bar !
Le boxeur abaissa son regard en direction du trouble faite. Un chat… Une petite boule de poile marron était en train de montrer les crocs et les griffes à Jenn en guise de défis pour avoir crié de la sorte.


« Si vous tenter quoi que ce soit contre ma magnifique Rubis, je vous tue immédiatement c’est clair ? Maintenant dites-nous ce que vous venez faire ici étrangers, il me semble que vous n’êtes pas à votre place dans cet endroit… »

John pénétra dans la taverne et analysa les différentes personnes présentes dans la pièce. Il y avait le barman qui faisait semblant d’essuyer des verres, trois types accoudé au bar, quatre personnes autour d’une table jouant à un jeu de carte qui semblait être le poker. Pour finir, deux personnes dans le coin gauche du bar à l’abri des regards, sur leur table se trouvait une bougie ainsi que deux choppes de bière.

« Rahlala les jeunes… Il me semble que vous ne m’avez pas très bien compris. L’un des hommes sorti une arme à feu et là pointa en direction des deux nouveaux arrivant. Qui êtes-vous et que venez-vous faire dans cette taverne ? »

« Du calme camarade, intervint le Lieutenant, j’ai reçu l’ordre de livrer un paquet à cet endroit. »

« Quel genre de paquet ? »

« Le marine laissa entrevoir un petit sourire sur le coin de son visage, il enleva son sac à dos et le tendit d’une main en direction des deux hommes. Du genre précieux et copieux. L’homme donna un coup de pied dans une chaise en face de lui et lui fit signe avec sa tête de la prendre pour s’installer. Les discutions des deux autres groupes présents dans la taverne n’avaient toujours pas été reprise, les hommes continuaient de les observer sans relâche. Ce qui préoccupait le plus le marine n’était pas ces types qui se prenaient pour des caïds… Mais bel et bien cette Jenn Beats, combien de temps allait-elle pouvoir rester calme ? Car même si elle se prétendait invincible, John ne connaissait rien d’elle et allait donc devoir rester sur ses gardes pour l’extirper de cet endroit si le danger se faisait ressentir… Après tout il s’agissait de lui qui l’avait attiré dans cet endroit miteux pour malfrat débutant. La logique était donc qu’il s’occupe de l’en extirper et de s’assurer que rien ne lui arrive, en fonction de son comportement il pourrait lui proposer un poste au sein de la marine non ? Oui c’était une bonne idée, car une fille de plus, même si son langage laisse à désirer, n’est jamais à rejeter !
Le boxeur arrêta de penser à l’avenir et se focalisa sur le moment présent, il allait devoir être rapide et efficace.
Montrer moi la preuve que nous faisons partie du même groupe. »

John releva sa manche jusqu’à son avant-bras où on lui avait dessiné un préalable une marque ressemblant à leur pieuvre. Les deux autres firent de même et la tension sembla disparaître pendant quelques instants.

« Je peux te poser une question ? John opina du chef. Pourquoi as-tu emmené ta pétasse avec toi ? On est pas ici pour rire, la mêler à nos affaires ne peux en aucun cas lui être bénéfique. »

« Si j’étais toi, je ne la chercherai pas, mais bon après tout je pense que tu es assez grand pour assumer tes paroles, Jenn et moi-même nous sommes cu et chemise tu vois ? On fait tout ensemble, donc fais gaffe à ce que tu racontes sur elle pigé ? Ah et d’ailleurs, pendant qu’on y est, c’est quoi ma prochaine mission ? Je vais avoir une promotion ? Un truc intéressant à faire que d’aller dépouiller des commerces miteux ? »

« Ecoute gamin… Il s’agissait du barman qui venait de prendre la parole. Le bureau des plaintes c’est pas ici, vue ? Nous on reçoit et on donne, c’est ça l’business ! »

« Alors où est-ce que j’dois aller pour qu’un type réponde à mes questions ? »

« Fais ce que l’organisation te dis de faire et tu seras récompenser en temps et en heures crois-moi, être pressé ne te mènera nulle part… Ou peut-être au fond d’une tombe, mais je doute que ce soit là que tu souhaites te rendre je me trompe ? »

Les groupes d’hommes ricanèrent tous aux paroles du barman, John allait ouvrir la bouche pour continuer à les questionner lorsque son escargophone se fit entendre…

*Polop polop polop polop… Polop polop polop… Polop polop polop…*

Tout le monde, tous ! Y compris le barman avait sorti leurs armes et les avaient pointé en direction des deux individus. On pouvait voir des couteaux, des sabres, des armes à feu et bien d’autres encore.

« Sors doucement ton escargophone… Très doucement… Tu vas me dire comment as-tu eu ce joujou… »

Avait suggéré l’homme en face de John. Cependant, à la minute où il le sortirait sa couverture allait être découverte ou peut-être s’il avait de la chance et qu’ils goberaient ses mensonges, ils auraient une chance de s’en sortir sans fracas. Dans le cas contraire, il ne lui resterait qu’une seule option, les capturer pour les interroger un par un  en leurs flanquant une bonne dérouillé digne de ce nom !

« On se calme ! Je l’ai piqué sur un marine à Baterilla… Je suis certains que vous avez eu vent des évènements qui s’y sont déroulé il n’y a pas bien longtemps n’est-ce pas ? »

Qu’allaient-ils faire ? Ne pas prendre de risque et le supprimé d’une balle dans la tête ? Pitié pourvu que ça ne soit pas ça ! Le croire ? Ce serait trop beau pour être vrai… John posa l’escargophone devant lui sur la table et regarda ses deux interlocuteurs qui s’étaient levé de leurs chaises respectives. Ils lui firent un signe de tête pour qu’il réponde à l’appel.

*Polop polop po… Catcha !*

« J’écoute ? »

« Lieutenant vous êtes… »

Sans attendre davantage de parole de son confrère marine, le boxeur envoya la table positionné devant lui sur les deux hommes… Les coups de feu retentirent dans le bar !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Date d'inscription : 05/10/2013

Fiche Personnage
Dorikis: 400
Pouvoir(s): Yuki Yuki no mi
Renommée: Peu Connu

MessageSujet: Re: Nouveau chapitre, la Mafia !   Dim 2 Mar - 15:06


Bataille dans la Taverne

C'que j'pensais de la place ? Bah c'tait un bar rempli d'personnes bizarres. Tellement que ça pouvait foutre les j'tons, comme la bestiole qui m'avait frôlée, après c'tait une p'tite bête, mais quand ça arrive par surprise, t'as toujours l'impression qu'il y aura un truc horrible derrière toi. Heureusement, c'te fois-ci, c'était rien de bien inquiétant. Par contre, le reste des personnes semblaient curieuses d'savoir qui on était. J'avais bien envie d'leur dire qu'on était là pour leur péter la gueule, mais bon, c'était pas la mission, même si ça risquait de faire ça à la fin. J'regardais John pour savoir comment il allait réagir. Il a commencé à vouloir leur faire croire qu'il faisait partie de la bande. Moi, d'mon côté, j'avais rien pour le prouver, alors j'restais silencieuse, sautillant un peu pour me calmer un peu... Au début, tout allait bien, puis il m'a traité de pétasse. Là, j'ai cru que j'allais péter un câble. Et puis, l'autre avait réagi pour répondre qu'il fallait pas me faire chier, et il avait raison le blondinet. J'me la suis fermé et j'ai regardé la suite des événements.

Il s'est rien passé de bon, même pour le type que j'accompagnais. Déjà, ça s'passait plutôt bien, au départ. Ils sont tombés dans l'panneau, et l'autre a reçu un appel, c'qui a fait s'arrêter tout l'monde. Moi  d'mon côté, j'comprenais pas non plus. Il s'agissait d'quoi ? D'un Marine ? Il fit mine que non, mais moi j'avais compris. Mais j'me suis tue. C'était pas comme si il me recherchait pour le moment, et en avoir ici, c'était pas vraiment le moment. Pas du tout même. Alors que tout le monde demandait à John de décrocher, j'm'étais préparée à n'importe quelle réaction. Alors quand ils ont tiré, j'étais déjà prête pour casser leur gueule. Le Lieutenant avait directement balancé la table sur les deux qui l'interrogeaient. Moi j'suis restée à me mettre en mouv'ment pour commencer la bagarre, qu'était maint'nant obligatoire. Des tirs sont passés à travers moi,  mais j'm'en foutais, j'espérais juste que mon allié  d'circonstances n'allait pas clamser ici.

Quelqu'un pour se battrenya ? Je suis prête pour n'importe quel combnya !

Ouais, ouais, personne comprenait pourquoi j'avais rien, et ils se demandaient ce qu'il se passait. Moi j'tais tranquille pour l'moment, et j'me suis rapprochée des hommes qui regardaient jusque là. Ils étaient pas forts, mais ils risquaient d'être des personnes assez bien à combattre pour la suite des événements. Alors j'suis partie, sans mes armes, juste avec les poings, et j'ai commencé à en frapper un. Il a volé à travers la taverne pour atterrir dans la rue. J'me demande c'que voulait dire l'autre en annonçant que l'lieutenant était... La question s'posait même pas. Quand on est en couverture, ou agent double, c'qu'on est encerclé. Moi j'le savais pas, donc j'restais à frapper mes ennemis sans penser au reste. Bien sûr, d'autres personnes volèrent sans pouvoir m'arrêter, ou en me disant qu'j'étais un monstre. Moi j'en avais frappé trois, mais j'étais certaines que j'me faisais seul'ment un p'tit truc. Alors j'suis tombée contre quelqu'un qui a résisté à mes coups. Et il m'en a rendu un. Souriant, il m'a fait comprendre qu'j'étais tombée sur l'adversaire qu'je cherchais.

J'suis nya ! Le Marine ! Si t'es encore nya ! J'te laisse les autres nya ! Maint'nant, j'vais dfoncer mister armoire à glnyace !

©Codage / Never-Utopia ~ Alzufen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Mazashi
Commandant
Commandant
avatar
Messages : 341
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 25

Fiche Personnage
Dorikis: 1500
Pouvoir(s): Haki de l'Armement
Renommée: [Peu Connu]

MessageSujet: Re: Nouveau chapitre, la Mafia !   Mar 4 Mar - 13:01


Enfin des Infos

Alors qu’après son action, John s’était recroquevillé sur lui-même pour tenter d’éviter les balles tirés dans sa direction… Le marine fut surpris qu’aucune de celles tirées par les brigands ne vinrent l’ennuyer. Tous les tirs étaient dirigés face au démon de neige qui continuait d’avancer malgré les rafales de balle la percutant. Ses pires cauchemars s’étaient bel et bien exaucé, cette Jenn Beats avait bel et bien les pouvoir d’un fruit du démon de type logia. Occupant l’attention des brigands, John était de son côté hors de danger. Jusqu’à ce qu’elle tombe sur un colosse qui jouait au poker et qui semblait être un adversaire à sa taille, ou de moins c’est ce qu’elle espérait.
Il restait donc deux petits *Mafioso* à mettre hors d’état de nuire, le Barman faisait partie de l’un d’entre eux. Les deux hommes profitèrent du temps de répit laissé par Dame Neige pour se diriger vers la porte de sortie de la taverne. John empoigna deux chaises et les lança sur les deux fuyards. La première chaise percuta le premier homme dans les genoux ce qui lui fit perdre l’équilibre, il alla taper la tête par terre pour ensuite perdre connaissance. Le Barman quant à lui reçut la chaise au niveau de l’abdomen, pris de surprise il alla taper le mur juste derrière lui et se retrouva assit par terre sonné.
Le Lieutenant tourna la tête de gauche à droite pour se faire un bref aperçu de la scène, il ne restait dès à présent plus que Jenn et son pote encore debout. Les autres étaient soit mort, soit faisaient les morts ou étaient assommés. Pendant ce petit laps de temps, son Denden Munshi n’avait pas cessé de l’appelé, le marine s’empara d’une chaise encore en état et s’installa à califourchon dessus.


« Lieutenant tout va bien ? Meeeerde… Lieutenant ! Vous m’entendez ? »

« Hop hop, je n’ai rien… Pourquoi m’avoir contacté, tout ce passé plutôt bien avant que vous n’essayez de rentrer en contact. Alors ? »

« Je… Je ne sais pas pour où commencer mon Lieutenant, nous avons dû quitter nos postes respectifs qui sont les deux entrés de la ruelle, la boulangerie et le fleuriste. Un groupe de personne armé jusqu’aux dents a pris position. Comme s’ils attendaient quelque chose, lorsque j’ai essayé de pénétrer dans la ruelle pour tester leurs réactions, ils m’en ont totalement empêché en me disant que c’était trop dangereux, que des malfrats s’étaient engouffrés dans cette partie du la ville. Cependant, ce ne sont ni des marines, ni des révolutionnaires… J’ai pu apercevoir une pieuvre tatoué dans le cou de certains de ces types. Quels sont vos ordres mon Lieutenant ? »

« John ne répondit pas tout de suite, il prit le temps d’analyser la situation avant de dire quelque chose qu’il pourrait regretter par la suite. C’est sûr qu’à nous cinq nous risquerons de subir des pertes inutiles dans un affrontement comme celui-ci. Je ne vois qu’une seule raison de leurs présences, l’un des types présent dans la Taverne à très certainement averti ces hommes. Ah et vous avez pu voir d’où sont sortis ces hommes ? »

« Non… A première vue, il n’y a pas qu’une petite Taverne où se regroupe ces types, peut-être que le royaume de Bliss en est totalement infesté ! »

« Le regard du Lieutenant croisa celui du Barman qui semblait avoir repris ses esprits. Occuper vous de trouver les chefs des différents groupes, s’ils s’en vont, occupez-vous de les suivre discrètement. Je vais poser quelques questions à un des brigands du bar, compris ? »

« Oui mon Lieutenant ! Nous vous recontacterons lorsque nous aurons plus de détail à vous fournir ! »

John se leva de son siège, fit des mouvements de gauche à droite avec son cou pour chauffer ses trapèzes, il fit de même avec ses épaules et ses poignets. Histoire de paraître méchant, il agrippa le col du monsieur à deux mains et le souleva pour qu’il lui faire face. S’accordant un petit sourire il enchaîna.

« Bien bien bien… Monsieur le Barman, il me semble que nous ayons des petites choses à nous dires n’est-ce pas ?... »

« Même pas en rêve crevure de marine… Mes supérieurs vont te tuer tes hommes et toi ! Sois en certains ! »

Un grand fracas retentit dans la pièce, le bruit venait très certainement de l’affrontement entre Jenn et l’autre bonhomme qui se croyait costaud. Cela ressemblait à un bruit de verre, ou non peut être du bois, accompagné de quelques couinements… Enfin bref tout compte fait en regardant par-dessus son épaule il se pouvait bien que ça soit tous les bruits en même temps. Le barman faisant face au boxeur avait vu la scène et connaissait l’origine des précédents bruits. John éclata de rire en voyant le visage de son opposant devenir pâle. Il lui proposa donc un marché…

« Ecoute, moi je suis plutôt gentil, sois tu réponds à mes questions, sois je laisse ma collègues que vous avez traitez de pétasse vous réglez votre compte… Et sache une chose, il n’y a pas plus cruelle qu’elle dans cette pièce. Tu es prédisposé à parler ? Quelques secondes s’écoulèrent et l’homme ne daigna pas répondre, ses yeux quittèrent le visage du marine pour se poser sur quelque chose derrière lui, qui selon John devait être Dame Neige. Puis il opina du chef énergiquement. Bien ! Commence par me dire qui tu es et quels est ta tâche au sein de cette organisation. »

« Tss… Je m’appelle Paolo et je suis Barman, ces types je les connais pas, ils me versent un pot de vin toutes les fins de semaines pour leurs servirent de repaire et… »

« Hoooop, mon petit doigt me dit que c’est un ramassis de mensonge, on va aller demander à ton pote, celui à qui appartient le chaton hein ? »

L’empoignant du bras gauche par le col, John lui envoya une droite dans le ventre pour le faire le groupe de deux personnes qui avaient précédemment reçus la table en pleine face. Un nouveau bruit de verre et de craquement de bois se fit entendre.

« Oké oké pfeu pfeu… Je vais parler ! »

« Si tu parles, on est mort ! Ils ne vont pas nous laisser en vie ! John leva son poing et l’écrasa dans la cheville du brigand, ses gantelets métalliques ne firent qu’une bouché de la chaire et de l’os qui se brisa sous la puissance du coup. L’homme cria comme jamais, des larmes de douleurs jaillirent de ses yeux. AAaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah, mais tu es fou !! Saleté de marine ! »

Les yeux du Barman faillirent sortirent de leurs orbitent, il positionna ses mains en face de lui comme pour implorer la gratitude du boxeur.

« On est que des hommes de mains ! On commande en rien ici ! Des types comme celui que tu remplaces nous apportent le magot et on le remet à d’autres types ! Nous nous ne sommes que des *Gros bras* c’est comme ça qu’on nous appelle dans l’organisation… On répond à un *Bambino* qui voguent à travers les îles de South Blue, c’est lui en quelques sortes le chef de cette régions, il reçoit les ordres importants et les redonnent à ses pions ! Il est impossible à localiser, c’est lui qu’il te trouve… »

« Jusqu’à quel point êtes-vous ancré dans le royaume de Bliss ? »

« Comment ça ancré ? Nous n’avons pas de base à proprement dit où nous nous retrouvons pour dormir et amasser l’argent récolté ! Je n’ai aucune idée de comment fonctionne exactement l’organisation, je sais simplement que nous sommes de partout ! Et nulle part à la fois ! ha ha ha ha, Il n’y a que ce tatouage qui peux nous identifier, d’après les personnes qui sont passé par cette taverne, je peux te dire qu’il y a des chasseurs de primes, des pirates, de simple commerçant cependant, il y a également quelques marines qui sont passé il n’y a pas très longtemps bahahaha ! »

John serra les dents et envoya une droite dans la mâchoire de son opposant dans le seul but de le réduire au silence. N’ayant pas de corde ou de menotte à porter de main, il arracha les tee-shirts, pulls ainsi que les pantalons des personnes présentent dans la salle pour les attacher pieds et main dans le dos. Une fois le travail terminé, il se retourna en direction de Jenn.

« Prête pour un peu de bagarre ? Cette fois, il parait qu’ils sont plus nombreux ! Peut-être sont-ils également plus fort, gardes en un ou deux en vie pour leurs poser quelques questions sur leur groupe de malfrat. Le reste tu peux en faire ce que tu veux ! Allé tu prends à droite et je prends à gauche, paré ? GOO ! »

John jaillit de la taverne par une fenêtre cassé et les coups de feu commencèrent à résonner dans la ruelle…

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Date d'inscription : 05/10/2013

Fiche Personnage
Dorikis: 400
Pouvoir(s): Yuki Yuki no mi
Renommée: Peu Connu

MessageSujet: Re: Nouveau chapitre, la Mafia !   Dim 23 Mar - 23:28


C'cool d'être Marine

J'suis dans le bar, à affronter ce type qui pense être balaise. Au départ, ça allait,on partageait les coups, et surtout j'voulais bien m'amuser avant d'm'y mettre  à fond. Ce type est pas fort, juste qu'il a plus de technique qu'les autres, alors j'le laisse faire, je tourna autour de lui. Il me d'mande c'que j'ai en tête, qu'c'était un combat sérieux. Il me décroche une droite, j'la pare avec mon poing sans trop d'soucis. Par cntre, lui il en a, j'lui ai attrapé le membre, et il le sent refroidir d'un coup. Il veut partir mais j'l'emmène dans la pièce d'à côté, où on pouvait être tranquilles, et j'le balance au sol.


Debout nya ! Sinon j'vais regretter d'avoir voulu te laisser autant d'temps nya ! »

Il répondait pas. Sa main était d'venue bleue à cause d'la neige, mais moi j'm'en foutais, il voulait pas s'relever, alors j'l'aidais à ma manière : j'lui enfonçait la tête dans l'sol d'un coup d'poing. Et là, il était complèt'ment hors service. Ça m'a énervée, j'l'ai saisit par la veste et j'l'ai balancé contre e miroir qui était présent dans la pièce. J'l'ai réveillé, mais c'tait pas forcément bon pour lui. L'avait le visage en sang et m'suppliait de l'épargner. Perso, j'm'en foutais un peu, j'me disais qu'il d'vait être assez fort, mais en fait non. L'avait juste eu d'a chance de parer mon premier coup. Il avait été surpris d'voir d'la neige s'échapper d'mon corps c't'abruti. Alors j'l'ai frappé plusieurs fois au visage pour qu'il se souvienne de qui lui avait foutu sa raclée. Puis j'lui criais mon nom : Jenn Beats, une fille balaise qui s'retrouvait à taper les gens d'organisation mafieuse. C'tait un rêve quoi, j'avais pas de problèmes avec le Marine, et surtout, moi qui m'disait qu'j'avais pas l'profil type, voilà qu'j'faisais équipe avec eux ! 'fin, j'me nettoyais les poing et j'sortais. J'aimais paas voir ma neige d'venir rouge. L'autre était en interrogatoire. Il les avait pas mal amochés. C'qui prouvait qu'il était fort ce type. Même, moi j'le pensais, il était plus fort qu'moi, heureusement qu'j'avais mon logia, et qu'j'disais rien, mais être avec lui m'plaisais bien, alors j'attendais la fin des explications pour lui d'mander quelque chose d'extraordinaire v'nant de moi. Moi qui voulait apprendre à lire les polygénilphes. J'risquais d'devoir faire des efforts en prononciations, mais c'tait mieu qu'rien du tout.

Oh le blond nya ! Après ça j'fais partie d'ton équipe ! C'pas mal d'être un soldat final'ment nya ! J'me suis bien amusée là nya ! Et sinon t'inquiète nya ! J'tue personne nya !

Là j'disais rien d'autre, parce que deux s'condes après, on avait plongé d'la f'nêtre. Y avait des types partout, et qu'arrêtaient pas d'tirer. J'ai agrandis mon bras d'neige pour en chopper un et l'envoyer sur toute une ligne. Moi j'm'amusais maint'nant. Ces types étaient plus balaises qu'les autres ? Qu'ils le montrent ! Moi j'tais prête à tout faire péter ! Même dans une si p'tite ruelle ! J'gardais mon otage, comme il m'avait d'mandé d'en garder, et j'refroidissais son corps avec mon pouvoir, pour le maint'nir tranquille. J'me demandais si l'autre avait bien avancé lui aussi. J'me demandais s'il allait pouvoir accepter ma d'mande. Il restait des ennemis, mais ils hésitaient à tirer. Alors ils ont arrêté et ont commencé à attaquer avec leurs armes d'corps-à-corps. J'me suis pris plusieurs coups, mais j'm'en foutais, j'avais mon pouvoir, alors j'les frappais pendant qu'ils ne m'faisaient rien. Mais d'un côté, j'tais quand même humaine, et j'fatiguais de faire autant d'efforts.


©Codage / Never-Utopia ~ Alzufen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Mazashi
Commandant
Commandant
avatar
Messages : 341
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 25

Fiche Personnage
Dorikis: 1500
Pouvoir(s): Haki de l'Armement
Renommée: [Peu Connu]

MessageSujet: Re: Nouveau chapitre, la Mafia !   Ven 28 Mar - 15:23


Goodbye

Les coups de feu résonnaient donc dans la petite ruelle, une trentaine de mètres séparait le Lieutenant des malfrats positionné à la sortie. Il envoya un coup de pied dans des caisses positionnées non loin de lui en direction des troubles faites. La réponse fut immédiate, de nouveaux coups de feu ainsi que des hurlements se firent entendre en grand nombre. Le boxeur fut touché à la jambe droite, à l’épaule gauche et une autre balle l’égratigna à l’abdomen. Cependant, il continua d’avancer tant bien que mal.
Tout à coup une grenade fumigène éclata au beau milieu de la bande, ce devait sans aucun doute être un coup Law, l’effet de surprise permis au Lieutenant de couvrir la distance qui le séparait du groupe et pu dorénavant se déchaîner sans se retenir.
Ses adversaires étaient trop faibles pour s’opposer à lui, peut-être se croyaient-ils supérieur du fait de leurs nombre ? Très bonne question… Une chose qui était sûr, c’était qu’il n’avait pas besoin de trop forcer pour leurs faire perdre connaissance. Un bon coup de poing dans le foie et dans la mâchoire était largement suffisant.
Lorsque le nuage de fumée se dissipa, les petites canailles étaient tous par terre ou contre un mur, l’un des hommes accompagnant le Lieutenant s’était déjà attelé à la tâche pour attacher les hommes. Un marine était avec lui, Law qui était partie devant pour suivre un des types qui s’étaient normalement enfui, ce qui voulait dire qu’il restait dès à présent deux marines du côté de la femme neige. Cette dénommé Jenn Beats, il n’avait jamais entendu parler d’elle... Une personne possédant un tel pouvoir ne pouvait pas passer inaperçu bien longtemps. Qu’était-elle réellement ? Une civile ? Une simple voyageuse souhaitant se confronter à des inconnus avec ses poings ? Chasseuse de prime peut-être… Ou alors pseudo-pirate. Après mûre réflexion, John se rendait compte qu’il ne savait absolument rien de cette jeune fille. Vouloir la castagne était une raison suffisante pour suivre un marine et risquer de mourir ? Oui enfin… Mourir lorsqu’on est un logia reste tout de même très dur… Cependant, il avait entendu ses dernières paroles lorsqu’il l’avait quitté quelques instants plus tôt ! Un Logia à ses côtés dans la marine. Un rêve n’est-ce pas ?


Ayant entendu de nombreux coups de feu ainsi qu’un fort chahut, des civils s’étaient regroupés aux fenêtres et jetaient des coups d’œil dans les rues pour déceler la raison de tout ce raffut.
Certains, plus courageux que d’autre, ayant aperçu des hommes à terre étaient sortis dans les rues armé d’une épée, d’un gourdin ou voir même d’un pistolet.
Les bras levé, John intervint avant qu’un mal entendu ne se produise.


« Je suis le Lieutenant Mazashi de la marine !  Tous ces hommes sont des satanés pirates reconnus par le gouvernement, ne vous inquiétez pas tout est sous contrôle. »

Les habitants parurent satisfait, mais ne rentrèrent pas pour autant dans leurs maisons, ils se contentèrent de rester devant leurs habitations en regardant la scène. Le soldat de la marine ainsi que John s’emparèrent des différents types et les emmenèrent à l’intérieur du bar, ou du moins de ce qu’il restait du bar. Moins les habitants voyaient ce qu’il se passait et moins ils auraient d’ennuis par la suite.

*Polop polop polop polop… Polop polop polop polop… Polop polop polop polop… Catcha*

« Lieutenant Mazashi j’écoute ? »

« Law au rapport mon Lieutenant, j’ai suivi l’un des fuyards et il s’est réfugié à l’intérieur d’une maison à quelques ruelles de votre position ! Remontez la rue puis prenez à gauche à la deuxième ruelle, je vous attendrez. »

Sans attendre d’avantage, John s’élança tant bien que mal dans la direction indiqué par son homme. Heureusement qu’il y avait de nombreux lampadaire dans ce royaume, autrement avec la nuit noir il ne pourrait pas se repérer.
Law l’avait attendu à l’embranchement, sa recherche n’en fut que plus rapide. Ensuite, ils escaladèrent la paroi d’une maison pour se hisser sur un balcon, sagement installé dans l’ombre des volets de la bai vitré,  les deux hommes entendaient tout ce qui se passait à l’intérieur de la pièce.
La canaille avait déjà commencé une conversation avec un inconnu…


« Je… Je ne sais pas qui sont ces types ! Selon le barman il y a une nana et un blond, ils sont de la marine et connaissent quelques trucs sur notre organisation ! »

« Calme toi… c’est fini, tu as réussis à t’échapper, tu es en sécurité et ça ne sert à rien de crier ou d’être hâtif, tu ne feras pas accéléré les choses. Bien au contraire… Bon, reprenons, tu connais le nom ou le grade de ces marines ? »

« Il y a un Lieutenant je sais pas comment ! La nana on a aucune info sur elle à part qu’elle ne craint pas les balles… »

« Qu… ? Je vois le genre… J’en informerai donc mes supérieurs et te recontacterai lorsque j’aurai du nouveau. »

« Att… Attendez ! Qu’est c’que j’fou moi en attendant qu’vous m’téléphoniez chef ? »

« Hum… Vu tes aptitudes pour fuir et te cacher, je suggère que tu continus dans ta lancé non ? A moins qu’une once de courage s’empare de toi et que tu décides d’aller libérer tes confrères en vue d’une reprise des opérations ? Alors ? Aucune réponse ne vint de la part du petit malfrat. C’est bien ce que je pensais, je m’occuperai de ton cas dans les jours qui vont venir sois en certain… En attendant, tu as intérêt à rester joignable quoi qu’il arrive ! C’est clair ? »

« O… Oui chef… »

C’est ainsi que la conversation se termina, John se retint d’éclater de rire, Law en fit de même. Une suite de jurons imperceptibles sortis de la bouche du brigand après qu’il ait raccroché. Le laissé en liberté pour qu’il continue d’exercer ses travaux malhonnête ? Il en était hors de question ! Le groupe du Lieutenant avait réussis à mettre des bâtons dans les roues de cette organisation malsaine positionné dans le royaume de Bliss, mais étais-ce la seule présente dans ce royaume ? N’y avait-il pas d’autre planque situé dans d’autres recoins de cette île ? Ces malfrats n’allaient certainement rien lui divulguer, ils allaient devoir faire avec la population. Alors que John réfléchissait tranquillement sur le balcon, profitant de la bise nocturne, Law pénétra à l’intérieur de la maison et commença à flanquer une raclée à son opposant qui, effrayé poussa de petit cris strident. Le boxeur s’empara de son escargophone et appela le QG, enfin… Pas exactement le Quartier Générale, mais plutôt le Colonel de la base. A une heure aussi tardive me direz-vous ? C’est vrai qu’il doit être autour des quatre ou cinq heures du matin… Cependant ! Il avait un rapport à faire à son supérieur hiérarchique et celui-ci ne pouvait attendre davantage !

« Oui ? Qui ose m’appeler en cette heure matinale ? »

« Lieutenant Mazashi mon Colonel, je suis désolé de vous réveiller de si… »

« Me réveiller ? Tu rigoles j’espère, je ne suis pas encore couché ! Ah et pendant que j’y suis, un navire est arrivé dans les alentours de vingt-trois heures, ou peut-être vingt-deux heures trente… A moins que ça ne soit minuit je ne m’en souviens plus exactement fin bref, je suis un peu fatigué en ce moment… »

« Mon Colonel, j’appel pour vous faire mon rapport… »

« Et donc je continus, ce navire fait donc route pour le royaume de Bliss pour vous récupérer. Non ce n’est pas ça ! Je me mélange, le bateau qui viendra récupérer tes hommes n’est pas encore parti, il est amarré au port. Celui-là vient te chercher ! Ta demande de transfert pour Grand Line a été approuvée par Marineford, il te conduire donc avec le personnel à bord dans ta nouvelle affectation. Compris Lieutenant ?

« Euuh… Il fallut quelques temps à John pour réaliser ce que venait de lui dire son supérieur… A peine venait-il de commencer sa recherche sur l’organisation de la Pieuvre qu’il mettait les voiles pour se rapprocher de son rêve… Et pour la suite des évènements concernant Bliss ? Car nous venons d’arrêter une trentaine d’individus il me semble, ou un peu moins peut-être. Tous étaient liés à cette organisation de l’ombre nommé la Pieuvre. Quels sont les ordres mon Colonel ? »

« J’avais pensé donner les responsabilités pour la suite des évènements au Sergent Law, carte blanche là-dessus, inspection du royaume de Bliss, capture de malfrat etc etc. Je vous laisse le soin de l’avertir ainsi que de lui confier votre Dendenmushi ! Sur ce, bon voyage John et j’espère à très bientôt, ce fut un plaisir de travailler à vos côtés. »

« C’est réciproque mon Colonel. »

Le Lieutenant raccrocha et leva la tête pour fixer les étoiles… Ce n’était certainement sa dernière nuit sous le ciel de South Blue, mais dans les dernières. Il allait se rapprocher de son rêve et savait au fin fond de lui qu’il était prêt. Prêt pour affronter de vrai méchant ! A ce moment-là, Law refit surface à ses côtés sur le balcon, avec une très très grande banane sur le visage.

« Désolé mon Lieutenant, mais j’ai tout entendu !! »

Le Lieutenant secoua la tête de gauche à droite, maintenant qu’il savait que son séjour en South Blue était compté, il n’avait plus qu’une idée en tête. Retrouver cette petite logia et lui annoncé la nouvelle. Ils allaient désormais faire route sur la voie de tous les périls ! Etait-elle prête à vivre ça en tant que recrue de la marine ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nouveau chapitre, la Mafia !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nouveau chapitre, la Mafia !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les mers :: Les Blues :: South blue :: Royaume de Bliss-